On reste là-haut!

Avant les vacances, je crois que notre reporter a réussi à nous ramener une ou deux interviews de joueurs et joueuses de SBQV ! A Vous La Plume pour nous faire découvrir quels hurluberlus vous avez déniché ce coup-ci.

« Merci les studios !

Effectivement, avant de profiter du bel été, enfin, pour celles et ceux qui peuvent, car pour ma part, Maitre Nam m’a dit « ça te dirait de ne pas trop grossir et d’arriver en forme en septembre ? En fait je ne te pose même pas la question, c’est un ordre. Voilà un planning d’activités physiques à suivre ! » Et donc, bim, mon été je vais le passer à transpirer pour essayer d’arriver en forme au lieu d’arriver normalement en forme.

Mais, avant cette perspective désespérante, et pour faire suite au précédent épisode (mais si ! rappelez-vous ! j’étais en compagnie de Monsieur Bruno et on était « très haut »), je suis donc resté en haute altitude en interviewant ce que je crois être le plus grand joueur de Quincy.

Grand, effectivement pas la taille (il vous le dira lui-même…mais je pense qu’il a oublié 15cm), mais pas seulement.

Simon, car c’est bien de lui dont il s’agit, présente donc le terrible avantage (si vous jouez avec lui, sinon c’est un terrible inconvénient) de pouvoir couvrir tout le terrain en étant au milieu et juste en tendant les bras. Alors la première fois, on se dit « ouais, encore un grand ! on va le faire bouger et ça va suffire ». Hé bien pas du tout, le gaillard est super rapide en plus.

Bon, comme je ne suis pas jaloux du tout, ça ne m’atteint pas….quoique… En plus il possède le meilleur croisé du club en revers comme en coup droit et là, ça commence à énerver un chouilla. Mais bon, je ne suis pas jaloux des gens plus techniques que moi (sinon je serai jaloux de tout le monde).

En plus, Simon il a plein de défauts. C’est un peu nul de ma part de le signaler ici mais il, heu…comment dire ? Il …

Ha bah voilà ! Ça y est ! je me rappelle pourquoi il m’énerve. Il a aucun défaut. Le gars est toujours souriant, avenant, a le soleil dans la voix, chambre très gentiment, file des coups de main à tout le monde….bref vous l’avez compris, je suis jaloux.

Bref, amis SBQV, voici l’interview d’un gars bien tout simplement, que je découvre petit à petit et que je vous engage à aller voir jouer au badminton ? (oui, on me confirme que même si c’est complètement atypique, il s’agit bien de badminton).

Une super énergie au service des autres avec qui vous pouvez jouer jusqu’à 2h du matin sans soucis.

Bonne lecture

Bonjour, peux-tu te présenter?

Bonjour la plume, très heureux de faire votre connaissance ! C’est bizarre je vous imaginais plus grand… mais vous avez un charisme fou rassurez-vous. Alors moi c’est Simon, j’ai 26 ans (il vient juste de les avoir ! bon anniversaire) et je travaille actuellement au service logistique d’une entreprise qui vend de l’acier dans le secteur de l’aéronautique. Donc oui j’ai quitté la région de Toulouse pour bosser dans l’aéro, un comble n’est-ce-pas ?

Ma première passion a été la musique, j’ai commencé tout petit (à 6 ans) et j’ai pratiqué jusqu’à l’âge de 24 ans. J’ai débuté en apprenant le piano, puis le saxophone, et enfin un peu de batterie, claviers, et percussions diverses. Ça me prenait beaucoup de temps, donc il n’y avait pas trop de place pour une autre activité sportive à côté. Cependant, j’ai toujours adoré le sport en général, et aujourd’hui je rattrape le temps perdu en squattant 2 à 3 fois par semaine le gymnase de Quincy

Que fais-tu au sein de SBQV? Depuis combien de temps y es-tu? Et pourquoi avoir rejoint ce club ?

J’ai rejoint le club en début de saison dernière (2017/2018) lors de notre arrivée dans la région. Je cherchais avant tout un club avec une bonne ambiance, pas trop grand pour garder un esprit « famille », mais pas trop petit non plus pour trouver de bons joueurs, ce qui permet de progresser. Dernier point évidemment, un club pas trop loin de chez moi… Avec du recul maintenant, je me dis que c’est clairement Quincy le meilleur choix, loin devant les autres !

Qu’est ce qui t’a donné envie de faire du badminton? Depuis combien de temps tu en fais ?

Un peu comme notre cher président, j’avais pas mal accroché avec ce sport au lycée. Du coup pendant mes études, lorsque j’ai vu qu’il y avait un créneau proposé à côté de mon école, je me suis lancé. Après ma licence, j’ai continué le bad durant 2 ans dans une MJC, l’ambiance était sympa, mais le niveau était quand même assez faible, car ça reste avant tout du loisir (c’est simple, j’étais à peu près le meilleur, c’est pour dire ahah)

Suite à ça, je me suis inscrit dans un club affilié à la fédération (LSTBad), et j’ai découvert la compétition. Il n’en fallait pas moins pour que je tombe littéralement amoureux de ce sport, que j’aimais déjà beaucoup en loisir.

Quelles sont à tes yeux les valeurs essentielles de ce sport ?

En un mot je dirai la combativité, mais toujours dans le respect, le fair-play, et l’humilité. Lorsqu’on joue contre des joueurs avec un bon esprit, c’est un vrai plaisir, peu importe l’issue du match !

Qu’est ce qui te plaît à SBQV? Qu’est ce qui te donne l’envie d’y rester ?

En premier lieu, je dirai avant tout que ce qui me plaît c’est l’ambiance. SBQV c’est une vraie famille, qui sait accueillir les nouveaux et les intégrer rapidement dans le groupe. Pour moi l’ambiance c’est un élément primordial, car il faut se le dire, si on se retrouve le soir pour taper le volant, ce n’est pas pour se prendre la tête. Je suis également content de côtoyer des jeunes, même si j’adore aussi les vétérans ! Car oui il y a vraiment tous les âges au SBQV, nous avons même un Vétéran 7, adorable ce mec (Patrick si tu nous lis, dédicace à toi :P)

Enfin sur le plan sportif, il y a vraiment tous les niveaux, et c’est agréable de pouvoir jouer régulièrement avec des joueurs de mon niveau, mais également de temps en temps contre meilleur, ça permet de progresser.

Est ce que tu comptes vendre quelques centimètres à certains joueurs ou joueuses ? Tu peux nous rappeler ta taille ?

Je mesure très exactement 189 cm (En réalité je ne sais pas précisément, mais c’est ce qu’il y a écrit sur ma carte d’identité en tout cas). De toute façon, même si je suis plutôt grand, j’ai un smash tout pourri, donc ça ne m’est pas très utile… Bon j’abuse un peu, j’avoue que ça me sert un peu pour défendre, surtout lorsqu’il faut compenser mon erreur tactique sur le coup précédent. Mais il faut dire que ça a aussi quelques inconvénients d’être grand au bad, surtout pour défendre toute la zone au niveau du buste.

On va parler technique. Je crois savoir que ton meilleur coup est le croisé et …bah c’est tout vu que tu ne fais que ça? Tu penses jouer droit et smacher de temps en temps?

Ça fait partie des défauts et des mauvaises habitudes que l’on prend quand on débute en MJC et que l’on n’est pas encadré. On croit jouer intelligemment en créant des décalages, puis quelques années plus tard on s’aperçoit que quand en face un joueur sait vous contrer, ce n’est pas si intelligent que ça comme jeu ! J’essaye quand même de me forcer à jouer plus souvent droit, et même à smasher, même si ce n’est pas mon coup préféré ni le plus efficace. Mais bon vous serez tous d’accord avec moi, quand un petit croisé met dans le vent l’adversaire, on est quand même fier de son coup !

Je crois savoir que tu comptes t’investir un peu plus dans le club. Tu peux nous en parler ? (Capitanat, aide du bureau, stratégie d’équipes…) Qu’est ce qui te motive ?

En effet, on m’a demandé si je voulais être capitaine de la coupe du comité cette année, et j’ai accepté avec plaisir.

C’est vrai, j’ai été fraîchement intégré au bureau. J’ai envie de m’investir un peu plus dans le club, donc si je peux aider un petit peu ce sera avec plaisir. Pour l’instant je ne fais rien de concret, mais je vais assister à la première réunion du bureau dans quelques jours… ça devrait se décanter je suppose. Affaire à suivre. (note de la rédaction : suite à l’Assemblée Générale du club, Simon est dorénavant en charge des volants, et il s’est également proposé pour accompagner les jeunes pendant les tournois).

Un petit mot pour finir :

Pour finir, je dirai simplement merci à tous les membres du SBQV, continuez à sourire, à rire, à chambrer, à gagner ou à perdre, à râler, à vous surpasser, à smasher, à amortir, à nettoyer les terrains (les serpillères se reconnaîtront), bref, continuez à faire vivre ce club.

Et bien sûr merci à vous la plume, hâte de lire votre prochain article, toujours un vrai kiff 😉

Merci Simon

La Plume