Interview : Fête des Grands-Mères !

Comme vous avez pris l’habitude, nous retrouvons La Plume qui a connu une grande frayeur je crois ? La Plume ? Pouvez Vous nous en dire plus ?

« Hé bien oui, je suis un peu essoufflée et j’essaye de reprendre mes esprits. Pfouu.

Tout a commencé alors que j’arpentais le gymnase de Quincy Voisin, dans lequel jouent nos joyeux lurons de SBQV, quand c’est arrivé.

Un cri bestial, et répété qui m’a figée. Mon sang s’était glacé et je n’osais plus bouger.

J’ai pris mon courage à deux mains, et j’ai commencé à regarder partout quand cela a retenti à nouveau. Trois bruits courts répétés, suivis d’un hurlement qui ressemblait à un éclat de rire ont vrillé mes tympans.

Et là j’ai compris. Sur le terrain central, en plein match de double-mixte, Sylvia et son partenaire luttaient d’arrache-pied pour gagner leur rencontre. Et quand on connait un peu mieux Sylvia, on sait qu’une de ses armes favorites est ce cri « hop hop hop » qui lui sert à plein de choses différentes.

En premier lieu, et souvent, c’est un code bien établi pour son partenaire pour lui dire gentiment : « Heu, vu que je suis complètement à la ramasse, te serait-il envisageable de déplacer séance tenante ton séant pour éviter que le volant ne tombe dans notre partie du terrain et que de fait nous perdions le point ? » Vu que la phrase est méga longue, vous comprenez aisément que « hop hop hop », ça va plus vite.

 

Mais ce n’est pas la seule signification.

A une certaine heure (vers 22h) ce fameux « hop hop hop » est également usité pour signifier à tout le monde : « Olalala, vous avez vu l’heure ? Il serait très souhaitable de nous déplacer vers la buvette pour manger et boire un coup ».

Hé oui ! Sylvia n’est pas seulement une joueuse de badminton. C’est également et surtout d’ailleurs, notre super Mamie qui ne vient jamais les mains vides. Gateaux, tartes, croissants…sucré, salé, tout y passe pour cette amoureuse de la vie. Un gros caractère certes, mais surtout un immense sourire et des rires en permanence. C’est pour ça qu’on l’aime notre mamie.

Alors même si cela lui arrive de faire des trucs un peu moins réussis que d’autres (non non je ne parlerai pas sournoisement d’Alexis J), on l’adore Mamie.

 

Du coup, à l’occasion de la Fête des Grands-Mères, j’ai eu tout le bonheur de pouvoir échanger avec elle. Voici ce que ça a donné.

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Salut moi c’est Sylvia, Mamie pour les intimes. J’ai 50 ans, je suis secrétaire comptable.

J’aime beaucoup cuisiner pour ma famille et mes amis je fais aussi de la rando et du vtt.

Mon rêve est de rester en bonne santé pour pouvoir continuer à faire du sport voyager profiter de mes enfants (et petits enfants un jour je serai une vraie Mamie)

 

Que fais-tu au sein de SBQV? Depuis combien de temps y es-tu ? Et pourquoi avoir rejoint ce club ?

Je joue à Quincy depuis 10 ans avant je jouais à Claye avec Sandrine et Faust ;

Je n’ai pas de fonction particulière au sein du bureau mais quand ils ont besoin il me demande et si je suis dispo c’est toujours avec grand plaisir que je les aide. (pour info Sylvia est régulièrement présente sur tous les évènements et en fin de saison elle gère le resto de fin d’année avec Adrien)

 

Qu’est ce qui t’a donné envie de faire du badminton ? Depuis combien de temps tu en fais ?

J’ai fait du bad parce que c’était le sport qu’il y avait le plus près de chez moi et surtout qui se pratiquait à partir de 20h30, heure à laquelle mes 2 fils étaient couchés.

J’ai fait 1 an de bad à Coupvray après j’ai joué 10 ans à Claye et maintenant SBQV jusqu’à ma retraite du badminton.

 

Quelles sont à tes yeux les valeurs essentielles de ce sport ?

La première valeur pour moi est le respect, après la convivialité, la solidarité.

 

Qu’est ce qui te plaît à SBQV ? Qu’est ce qui te donne l’envie d’y rester ?

Au SBQV on se sent en bien on est tous là pour la même chose se faire plaisir.

En plus on a un super organisateur PATOCHE qui est toujours prêt à nous faire plaisir et nous organise des tournois de folie.

Un grand merci à lui pour tout le temps qu’il passe pour le CLUB

Et ne pas oublier les ptits ragots que tout le monde adore hein Alain (une vraie gazette celui-là). Par exemple « est ce que « Faust est mon amant » (pour info vu qu’ils habitent proches ils viennent tout le temps ensemble).

 

Peux-tu nous dire la signification de ton fameux « hop hop hop »?

Le Hop hop hop c’est pour prévenir mon partenaire que je suis en retard

 

Verra-t-on un jour le fameux double mixte maman-fiston sur un tournoi ?

C’est avec plaisir que je joue avec mon fils, mais faire un tournoi est compliqué pour moi. Mon dos me rappelle souvent à l’ordre donc si je veux continuer à jouer le plus longtemps possible je dois me ménager

 

Un petit mot pour finir ?

Voilà je passe de très bons moments avec vous tous et tant que je me ferai plaisir je continuerai à jouer et à vous faire de bons gâteaux

Merci Sylvia. A vous les studios »