Fugue, enlèvement ?? Une sombre enquête chez SBQV !

Chers amis, le moment est grave et solennel! Alors que nous nous réjouissons tous de voir le bout du tunnel et envisager un retour sur les terrains de badminton et enfin nous réapproprier notre gymnase, une terrible nouvelle est arrivée.

Où sont passés nos volants ?

Hé oui! Alors que notre équipe de nettoyeurs / desinfecteurs oeuvrait pour parfaire les conditions de retour au gymnase (il fallait voir Patrick très sexy dans son petit ensemble ménager avec son pompon anti poussière et ses jolis gants jaunes….et que dire de Madame la Présidente, perchée sur son échelle et enlever les toiles d araignées du plafond, accompagnée de Simon B, qui lui faisait la même tâche….mais sans échelle car sa taille lui permet aisément de faire tout ça…),bref….Je reprends donc car j’ai été grossièrement interrompu par moi-même.

Alors que cette sympathique équipe besognait effacement, STUPEUR!!! La caisse de volants est vide!!!
Notre responsable volants-trésorier-nettoyeur de toiles d’araignées Simon est effaré. Au diable le nettoyage, l’équipe se met à chercher partout dans le gymnase et dans des endroits improbables (ils ont même regardé dans les frigos????) pour les retrouver. Mais rien!
Alors que faire dans ces cas-là ?  Une seule solution, appeler la BDVPAAQONLTVP (la fameuse Brigade Des Volants Perdus À Appeler Quand On Ne Les Trouve Vraiment Pas…..oui je suis d’accord avec vous, le nom est super relou).
L’inspecteur chef de la brigade (on va l’appeler comme ça pour faire plus court ok?) a rendu son verdict ce matin et a procédé à une reconstitution des faits.

Pour expliquer ce phénomène, l’inspecteur a mis la main sur un témoin de la scène, un poteau de terrain de badminton qui a accepté de témoigner sous couvert d’anonymat et que nous appellerons « brouette » pour cacher son identité.
Brouette a ainsi déclaré que tout a commencé un soir de 25 mars.

« Nous étions installés devant la télé comme d’habitude quand une notification sur le groupe Whatsapp SBQVFamily est tombée! Le club achetait du matériel pour jouer au bad hors du gymnase…et surtout avec des volants plus lestés !!! Ça a été une véritable bombe dans la caisse. Des cris de panique « mais qu’allons nous devenir? » « Pourquoi sont ils aussi méchants? » « Ça fait déjà quasi un an qu’ils ne viennent plus nous voir  »

L’ambiance était lourde et tout à coup, Cerf (le fameux « cerf-volant « ) a eu une idée de génie !!! Il a proposé de prendre son destin en main et de quitter ce club d’ingrats et d’en chercher un autre ! Tout le monde était OK.
voilà ce qui s’est passé. »

Les dires de « Brouette » furent corroborés par des photos prises par un autre témoin, un certain Phil Ait. Ces photos témoignent de la volonté farouche de nos volants de vouloir partir.
Monsieur Ait a bien voulu les commenter car les propos tenus lors de cette évasion resteront à jamais gravés dans sa mémoire.

Voici donc l’illustration de « La Grande Badrouille ».

« La Grande Badrouille »
Sur une idée de Patrice Gouva
Ecrit par Alexandre Diepdalle
Illustration par Simon Vidal